Les concerts Ondes Messines

28/06 – 2/07

Mer. 28 juin – 20h / BAM/Cité musicale-Metz

JACQUES + Molecule – 60° 43 Nord + Days of Being Wild

Jacques (fr / techno transversale)

Jacques est un ovni de la scène française. Perdu entre méditation réfléchie et spontanéité préméditée, Jacques compose de la musique électronique et voudrait écrire des musiques pour que les normaux et les bizarres dansent ensemble.
Jacques fait de la Techno Transversale. Prendre Berlin pour l’interpréter d’une façon plus french noble. Il est en duo permanent avec la beauté cachée dans le bruit des choses du quotidien : «Tout Est Magnifique ».

Molecule –60° 43 Nord (fr / techno)
Avec 60°43’Nord, son album entièrement enregistré sur un chalutier, Molecule initie un processus de création inédit, mêlant à la fois les sons industriels d’un bateau en mer (le moteur, les câbles, le bruit de la coque contre les vagues) et ceux du grand large(la houle, le vent, les déferlantes), dans une traversée technoïde oscillant entre ambient immersive et rave berlinoise au milieu de l’océan. Et il viendra le défendre ici en live accompagné de son electrokit de survie, soit un arsenal de machines analogiques et autres effets vintage.

Days of Being Wild (fr / Metz / électro)
DOBW est le projet de Franz Kirmann et Samuel Berdah, né d’une envie commune de proposer un livede musique électronique sans l’assistance d’un ordinateur, une performance brute qui flirte autant avec la techno qu’avec les codes de la pop et de la new wave. Après quelques dates remarquées sur Radio Nova ou le Alfresco Festival à Londres, le groupe prépare son premier album

FACEBOOK

Jeu. 29 juin – Dès 19h / Parvis – Centre Pompidou-Metz

19h : projection courts-métrages

Mothlight (1963) et The Garden of Earthly Delights (1981) du cinéaste expérimental Stan Brakhage,

20h : Le Sacre du Printemps
Igor Stravinsky (1913)
Chorégraphie de Ralf Rossa, Ballet de l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole, Production de l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole

 

 

 

22h30: TINDERSTICKS – Minute Bodies

Stuart Staples, chanteur et compositeur du groupe anglais Tindersticks, a découvert récemment les films de Frank Percy Smith, naturaliste et documentariste du début du XXe siècle. Pionnier de nombreuses techniques de photographie en gros plan, Percy Smith réalise en 1910 « La naissance d’une fleur », puis de 1922 à 1933 la série « Secrets de la nature ». À partir de ses images révolutionnaires et hypnotiques, Stuart Staples a réalisé un film et composé une bande-son sur mesure, qu’il a intitulés « Minute Bodies ».

 FACEBOOK

 

Ven. 30 juin / Place de la République

19h30 – Ginger McCurly
Derrière son masque, Ginger McCurly est un jeune Messin passionné par la musique, compositeur, arrangeur et mélangeur de sons. À travers ses sonorités sensibles, spatiales et atmosphériques, Ginger vous emmène dans un voyage électronique tout aussi sonore que visuel, dans un univers musical différent, frais et onirique.

 

21h – Dance Music Symphony – Orchestre national de lorraine
 Quand deux mondes se rencontrent. Aux antipodes musicales à priori, mais déjà réconciliées au sein de la Cité Musicale-Metz, l’électro et le classique ont fusionné dans Dance Music Symphony. Le compositeur suédois Hans Ekl a revisité pas moins de 17 titres notables, pour une réinterprétation symphonique : Calvin Harris, Avicii, Daft Punk, Nina Kraviz, Skrillex, Massive Attack, Aphex Twin…
Pour la première fois France, c’est l’Orchestre National de Lorraine qui interprètera ces titres.

FACEBOOK

Ven. 30 juin – 20h / Arsenal/Cité musicale-Metz

Vanessa Wagner & Murcof
Répondant au piano, les boucles les textures et les déformations sonores déclenchées en temps réel par Murcof viennent offrir à ces œuvres une profondeur de champ et une résonance inédites : en écho ou en miroir, tour à tour ambient ou rythmiques, elles agissent comme un révélateur qui en démultiplie les perspectives. Sur disque comme sur scène, cette fascinante partie de ping-pong produit la sensation rare d’un intense voyage à l’intérieur du son, et à l’extérieur du temps. Un voyage en cinémascope, pour oreilles grandes ouvertes.

FACEBOOK

 

Ven. 30 juin – 22h30 / Parvis Cathédrale Saint-Étienne- ouverture du parcours artistique

> PERFORMANCE « Aterlude » d’EZ3kiel

Magister des nouvelles technologies au service d’une musique cinématique électro rock, Ez3kiel, le quatuor de Tours viendra présenter une création spécifique en adéquation avec le mapping « Lux Animae – La lumière de l’âme ».

Lux Animae – La lumière de l’âme> MAPPING VIDÉO ARCHITECTURAL SUR LA CATHÉDRALE SAINT-ÉTIENNE

Création de Yann Nguema du groupe EZ3kiel, produit par La Maison Production
Artiste ambassadeur de la Fête des Lumières de Lyon

> OUVERTURE DU PARCOURS ARTISTIQUE ET NUMÉRIQUE – PIERRES NUMÉRIQUES

De la cathédrale Saint-Etienne à la colline Sainte-Croix, découvrez un parcours artistique et numérique totalement inédit à Metz. Installations numériques, street art, créations poétiques vous dévoilent le cœur historique de Metz sous une lumière nouvelle.

FACEBOOK

Ven. 30 juin – 23h / TCRM-BLIDA

BAL ANIMAL : Danger / Perturbator / Artemus Gordon*

> Artemus Gordon envoie la bande son indispensable à votre prochain voyage interstellaire, rendant hommage à quelques bobines rétro et surexcitées avec des compositions comme
« Starcrash » ou « Deathrace 2000 ».
Entre synthwave et outrun, son dernier ep « The Gathering » puise son inspiration dans l’esthétique cheap et fluo de la S.F des 80’s.
> Franck Rivoire aka « Danger » est un des artistes phares de la jeune génération de producteurs musicaux. Reconnu comme musicien, il est avant tout un graphiste/designer.
La dimension visuelle et narrative est primordiale dans son propos artistique. Il défend un univers scénarisé qui fait appel aux symboles et icônes de la génération “nerd”, à l’univers du cinéma et des jeux vidéo.

> Perturbator : Issu de l’écurie finlandaise Blood Music (Emperor, Strapping young Lad etc), le fer de lance du mouvement « synthwave à tendance saturée » débarque en tournée. Dans le cas présent, la scène électro se fait bousculer à coup de riffs de synthés assassins et de pilonnages rythmiques tout droit sortis de Blade Runner, le tout agrémenté de quelques relents metal/punk discrets mais efficaces. Après un tour d’Europe et du Canada, James Kent sera sur la scène de The Walking Ghosts Hall pour un set intense et mystérieux.

FACEBOOK

 

Sam. 1er juillet / Place de la République

> 19h15 : RUBIN STEINER
Associé à la French Touch depuis ses débuts sans pourtant n’avoir jamais fait le moindre morceau house ou techno « conventionnel », Rubin Steiner s’est toujours défendu d’appartenir à une chapelle et a malgré tout réussi l’exploit de se renouveler à chaque album, sans jamais arrêter de tourner depuis plus de quinze ans. C’est pour l’un de ses légendaires DJ sets que l’on retrouvera sur la place de la République l‘une des figures les plus enthousiasmantes de la musique d’aujourd’hui, qu’on aime suivre dans son jeu de piste musical inlassable et non moins excitant.

> 20h15 : MØME (fr / electro chillwave)
À seulement 26 ans, Jérémy Souillart s’est ouvert à un nombre de sons incalculables, que ses voyages dans son van ont achevé de rassembler en un seul projet : Møme. Résultat : des sonorités soignées et surprenantes, aériennes, et un tube, Aloha, qui lui a assuré une renommée nationale, puis internationale bien méritée. Son album sorti fin 2016 à achevé d’en faire un des tenants essentiels de cette electro chillwave qui marque l’époque.

> 22h : FAKEAR (Fr / electro)
Retrouver ses instincts primitifs. Lâcher prise. S’affranchir des codes de la vie en société, et se laisser partir sur les tapis volants digitaux de Fakear pour délivrer nos pulsions, nos envies de danser, de s’embrasser, de contempler le monde, ou simplement d’être ensemble… C’est parce que chacun des morceaux de Fakear déclenche tour à tour des effusions d’émotions qu’ils ont emporté la planète electro depuis 2014.

> 23h30 : NIID (Fr / Metz / Electro)
NIID est un projet musical original né d’une relation fraternelle profonde. Le duo aime surprendre par l’émotion et le contraste. Il dévoile une musique électronique fraîche et raffinée explorant l’electronica, la techno, le hip-pop, la musique, sans limite. En dj set, le duo mélange subtilement ses influences pour offrir un moment de partage intense et fusionnel. Une énergie communicative et addictive ! You NIID It!

FACEBOOK

Sam. 1er juillet / Arsenal – 20h

Tempest 
Franck Vigroux et Antoine Schmitt, Cie D’autres Cordes

Performance audio et visuelle, Tempest associe les instruments analogiques de Franck Vigroux avec les algorithmes visuels d’Antoine Schmitt pour créer un vrai système-univers de pur chaos, que l’on voit dans les mouvements de millions de nanoparticules et que l’on entend dans le rugissement de l’air. En manipulant les forces internes à ce chaos, les performers font naître des formes sonores et visuelles qui se développent dans le temps, de manière plus ou moins stable, plus ou moins lisible.

FACEBOOK

 

Dim. 2 juillet – 16h30 / Arsenal / Cité musicale-Metz

Wonderorchestra
Harmonie Municipale de Metz dirigée par Arnaud Tutin, Zoé Thouron et Charlie Zanello
Dotés de superpouvoirs, les musiciens de l’Harmonie Municipale de Metz vous invitent à un voyage musical dans l’univers des comics. « Wonderbrasses » aux sons super-cuivrés, « superwoods » jouant plus vite que la lumière et « heavypercussions » avec leurs baguettes magiques, reprendront les thèmes de vos super héros préférés, tandis que Zoé Thouron & Charlie Zanello armés de leurs super-crayons illustreront le tout en direct. Une performance héroïque !

 

Sam. 1er et Dim. 2 juillet / Arsenal

Sam. 1er juillet – 15h et 17h
Dim. 2 juillet – 15h30

CORE – Cie Distorsions / Cie Ormone, spectacle audio et visuel

A la manière d’un noyau métaphorique la pièce “CORE” présentera deux espaces en mouvements inclus l’un dans l’autre. L’un extérieur s’architecture sur un dispositif fixe de haut-parleurs, l’autre intérieur présente des hauts-parleurs mobiles et lumineux.
Le public installé en cercle autour de la scène centrale sera à la fois encerclé par un dispositif sonore mais aussi spectateur d’un autre dispositif sonore intérieur. La danse sur scène devient tour à tour un générateur d’espaces sonores mais aussi un générateur d’espaces visuels. Un micro monde et un macro monde prend vie sous nos yeux.

FACEBOOK

 

FRACAS / [frAKA] / Cie Hörspiel, performance sonore et lumineuse

Sam. 1er juillet – 16h et 18h
Dim. 2 juillet – 14h30

À la frontière de l’installation et de la performance se joue une expérience sensorielle intrigante et jouissive, où la lumière danse, et la musique éblouit.

FACEBOOK

 

Découvrir la programmation complète